Bannière publication développement durable

Mobilité dans les villes et qualité de l’air : l’équation insoluble ?

Notes d'analyse
Mai 2020
Version PDF

Dans les villes, les nuisances liées au trafic automobile constituent un problème endémique, alors que les alternatives à la voiture sont nombreuses. Parce qu’assurer une mobilité durable est l’un des enjeux majeurs de notre siècle, PLS fait le point sur les dispositifs permettant de lutter contre la congestion urbaine et la pollution de l’air.

La pollution de l’air entraînerait chaque année 8,8 millions de décès prématurés dans le monde. La prise de conscience de l’ampleur du fléau étant récente, les mesures visant à l’endiguer sont souvent déployées sans concertation élargie et demeurent pour certaines mal connues du grand public.
Souvent pointé du doigt, le transport routier n’est évidemment pas seul responsable de l’émission de polluants dans l’atmosphère. Mais il semble, a priori, plus aisé de résorber des embouteillages (générateurs de pollution) que de démanteler une centrale thermique (tout autant génératrice de pollution). Dans la pratique, toutefois, cela n’est pas aussi simple !
Gratuité des transports en commun, LEZ, péages urbains, MaaS… PLS présente quelques-uns des outils permettant de réduire le trafic automobile en milieu urbain et explique pourquoi la crise du Covid-19 nous enseigne que la mauvaise qualité de l’air dans les villes n’est ni une fatalité ni un phénomène irréversible.

 

Contact: 

Denis Stokkink

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci