Bannière publication économie sociale

L'économie sociale et le tiers secteur en Allemagne et en France Étude comparative

Notes d'analyse
Mars 2012
Version PDF

Notes d'analyse, Économie sociale, mars, 2012

En Allemagne, les autorités publiques, les chercheurs, et les entreprises sociales elles-mêmes, n'ont que trop peu conscience de leur appartenance au tiers secteur. C'est l'une des caractéristiques les plus frappantes, et celle qui est probablement la plus soulignée par les chercheurs, lorsque l'on analyse le secteur sur une base nationale. En effet, les difficultés commencent dès la recherche d'un terme équivalent à « économie sociale et solidaire » applicable à l'Allemagne. « Tiers secteur », tout comme « Economie Sociale » ou « secteur non-lucratif » sont des expressions importées de voisins européens, qui n'ont pas d'équivalent direct (reconnu) en Allemagne.Cette absence de définition s'apparente plus à un paradoxe qu'à une lacune accessoire, puisque le tiers secteur est très étendu en Allemagne et son importance, ainsi que son influence, s'amplifient d'année en année. Le secteur se trouve actuellement dans une phase de changement par laquelle, comme le clament plusieurs chercheurs en Europe, il se restructure et se réinvente, menant probablement à une harmonisation conceptuelle au niveau européen.

Il est donc temps d'observer de plus près le tiers secteur allemand, en comparant son développement historique, son ancrage juridique et la situation actuelle avec celle de son voisin français, où l'économie sociale et solidaire existe de longue date et est ancrée dans les discussions politiques, constituant un panorama très différent de la situation outre-Rhin. Nous espérons ainsi pouvoir tirer des conclusions sur le développement futur de l'économie sociale en Europe.

Contact: 

Denis Stokkink

Thématiques: 

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci