Bannière publication développement durable

La participation citoyenne et la dimension sociale dans les politiques de mobilité

Notes d'analyse
Janvier 2010
Version PDF

Notes d'analyse, série Développement durable, janvier, 2010

La dimension sociale de la mobilité : une dimension à prendre en compte dès la conception des politiques publiques... Avec la montée en puissance du concept de développement durable et des préoccupations à la fois économiques, environnementales et sociales qu'il engendre, la question de la mobilité durable se pose de manière plus pressante. La mobilité, phénomène indispensable et caractéristique du monde moderne, se doit de trouver des modes de concrétisation qui respecte les trois piliers d'un développement harmonieux et soucieux des générations futures.

Le volet social tend parfois à être sous-estimé dans les politiques publiques de mobilité durable, alors qu'elles ont des incidences réelles sur le tissu urbain et sur la cohésion sociale en général. Nous allons donc considérer ces enjeux et évoquer la possibilité d'une participation citoyenne pour replacer la mobilité durable au croisement des trois thématiques du développement durable. Avant toute chose, il semble important de noter que la mobilité ne peut être considérée individuellement, mais doit être replacée dans son contexte :

  • sociétal : parce qu'elle découle de pratiques sociales et est tributaire des représentations collectives de l'espace, du temps et du mouvement, autant qu'elle influence celles-ci ;
  • urbain : dans le sens où elle est tant la cause que la résultante de la forme et des politiques d'aménagement du territoire, la mobilité est donc en interaction constante avec la politique de la ville en général et ne peut être pensée en dehors d'elle.

 

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci