banner-bleu-participationcitoyenne.jpg

Green Deal et participation citoyenne

Notes d'analyse
Mai 2020
Version PDF

Afin de répondre au défi du dérèglement climatique, la Commission européenne a dévoilé son Green Deal, ou Pacte Vert, pour faire de l’Europe le premier continent climatiquement neutre d'ici 2050, tout en incluant les citoyen.ne.s. Dans quelle mesure leur opinion a-t-elle été écoutée dans l'élaboration du Pacte ? Le Green Deal peut-il être un moment de réconciliation entre citoyen.ne.s et institutions de l’UE ?

Avec le Green Deal, la Commission ambitionne de faire de l’Union le leader du combat climatique. Bien que le projet soit louable, nombre d’acteurs de la société civile (dont PLS) s’alarment : son contenu n'est à la hauteur ni des enjeux, ni des ambitions affichées par la Commission. 

Alors que Ursula von der Leyen affirmait que les citoyen.ne.s de l’Union participeraient à son élaboration, la réalité est toute autre. Il s’avère qu’elles-ils ont été trop peu pris.e.s en compte dans la construction du Pacte vert et que leur rôle et pouvoir d’influence sont encore insuffisants.

Les dés sont jetés, mais pas arrêtés, car le Pacte vert peut encore être modifié. Cette note d’analyse s’attache à décrypter le rôle réservé aux citoyen.ne.s par le Green Deal dans deux de ses volets, la loi climat et le pacte climat et de quelle manière le projet peut se nourrir de leurs volontés et recommandations pour réellement se positionner à l’avant-garde de la lutte contre le changement climatique.

 

 

 

Contact: 

Denis Stokkink

Fichier attaché: 

Pays: 

Union Européenne

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci